Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lesdécrypteursencampagneprésidentielle.over-blog.com

Lesdécrypteursencampagneprésidentielle.over-blog.com

Les "constitutionnalistes en herbe" de Paris 1 vous proposent une analyse des réformes institutionnelles proposées par les candidats à l'élection présidentielle de 2017.

Alain Juppé

Alain Juppé

Proposition politique : Alain Juppé
 

Alain Juppé est l’actuel maire de Bordeaux depuis 2006 et ancien premier ministre sous Chirac.
Son dernier ouvrage « un Etat fort » met l’accent sur sa conception de l’état et sur ses idées que ce soit en matière de justice, de sécurité et d’immigration.

Dans les thèmes abordés, des sujets phares tel que la laïcité, le respect des principes fondamentaux de notre république en passant par le renforcement de la sécurité contre le terrorisme et des prérogatives de l’État.
Candidat chez les républicains, Alain Juppé se démarque de ses rivaux sur certaines questions, mais ils se rejoignent sur des points essentiels comme sur la question de la sécurité et du renseignement dans la lutte contre le terrorisme, à droite comme à gauche.
Cette lutte doit également se faire sur internet. Alain jupé propose comme mesure de décrypter les messageries terroristes avec l’aide des fournisseurs d’accès à internet en faisant « pression pour qu'ils fournissent les clés de déchiffrement des logiciels cryptés utilisés par les terroristes ».

Lors de récentes enquêtes, de nombreuses applications instantanées tel que telegram et WhatsApp ont fait leurs apparitions. Ces applications sont utilisées par les terroristes pour communiquer.
Ces conversations ne peuvent être lues par des services de renseignement à moins d'exploiter un ordinateur ou un téléphone saisi a posteriori.

En quoi cette mesure consiste t-elle ?

Juppé souhaite obliger les fournisseurs d'accès internet à donner aux services de renseignement français les clés de déchiffrement des messageries des terroristes. Or, cette mesure est inapplicable dans le sens où hormis leurs propres messageries électroniques, ces fournisseurs ne possèdent pas les clés déchiffrement. Pour parvenir à les avoir, il faudrait s’intéresser directement aux opérateurs qui proposent ces services comme Facebook ou telegram. Ce qui est plus compliqué, c’est qu’il peut s’agir d’application internationale non régi par la loi française.
L'Idée d'Alain Juppé est partagée avec l’actuel premier ministre Bernard Cazeneuve qui serait favorable à « une loi qui viserait à imposer des obligations à des opérateurs pour déchiffrer des messages exclusivement dans le cadre d’enquête judiciaire. » mais son effectivité reste discutable.

Solenn Ehrhardt et Jean Baptiste Guest

 

La laïcité selon Alain Juppé

Alain Juppé, ancien premier ministre,actuellement maire de Bordeaux, s'est présenté à la primaire de la Droite et du Centre. Toutefois il est éliminé au second tour de la primaire de janvier 2017.

Le candidat s'est interrogé à travers son programme sur nombreux sujets d’actualité dont l’un qui touche un des principes les plus importants de la république française : la laïcité.
L’article 1 de la Constitution française dispose que “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances (...)”

Le maire de Bordeaux souhaite « créer un code de la laïcité qui rassemblera les règles non négociables qui s’imposent à tous, et à toutes les religions, pour donner des bases fermes à ceux qui font appliquer la laïcité au quotidien ». A travers son programme posté sur son site internet le candidat traite de l’article 1 de la constitution, néanmoins, avec quelques nuances qui semble viser un culte en particulier, l'Islam.

M. Juppé souhaite créer un conseil national des cultes et « conclure un accord entre la République et l'Islam de France, sous la forme d'une charte qui comprendra plusieurs volets: la formation des imams,ceux qui prônent la violence seront expulsés,les prêches en français,la transparence des financements des lieux de culte, et la fermeture des mosquées radicales. »
La loi de 1905 qui sépare l’Etat et l’Eglise met en exergue le fait qu’elle ne finance aucun culte mais aussi qu’elle en ignore aucun.Cependant la proposition de M.Juppé ne logent pas tous les cultes à la même enseigne, car sa proposition de code de la laïcité ne concerne qu’un culte.

En suivant son projet malgré son souhait de créer un code de laïcité et un conseil des cultes qui semble viser un culte en particulier il pourrait être en contradiction avec la loi de 1905 qui met en exergue ce principe d’égalité entre toute les religions ou encore l’article 1 de la constitution de 1958 qui prône les valeurs laïques, sociales et démocratique de la France.

Juppé souhaitait-il attirer un électorat  apeuré par le climat qui règne actuellement en France par cette stigmatisation?Le caractère démocratique de ce projet est en tout cas discutable.

Wissem Haddag & Etienne Lecuir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article