Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lesdécrypteursencampagneprésidentielle.over-blog.com

Lesdécrypteursencampagneprésidentielle.over-blog.com

Les "constitutionnalistes en herbe" de Paris 1 vous proposent une analyse des réformes institutionnelles proposées par les candidats à l'élection présidentielle de 2017.

Présentation de la primaire de la gauche

Présentation de la primaire de la gauche

A la suite de la primaire de la droite et du centre en novembre 2016, celle de la gauche s’est déroulée les 22 et 29 janvier 2017. Le 12 janvier dernier se tenait le premier débat de cette primaire, suivi par deux autres les 15 et 19 janvier. .

Dans l’optique de l’élection présidentielle de 2017, le Parti Socialiste a lancé en 2015 un projet de rassemblement de partis de gauche afin d’unir leur électorat. Ce projet s’est concrétisé à l’initiative du premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis en avril 2016 sous l’appellation de « Belle alliance populaire » réunissant le PS, le Parti Radical de Gauche,  Génération écologie, le Front démocrate et le Parti Ecologiste. Le Front de gauche, EELV, le PC ont refusé d’en faire partie.

Cette primaire comme celle de la droite, est ouverte, libre d’accès à toute personne inscrite sur les listes électorales moyennant une cotisation d’un euro symbolique.

Les candidats se sont manifestés entre le 1er et 15 décembre 2016. Après évaluation de leurs dossiers par la Haute Autorité des primaires citoyennes, sept des neuf  candidatures ont été retenues. Pour être éligibles ils devaient justifier de cinquante parrainages d’élus, reconnaître la charte d’éthique qui fixe les règles de conduite durant la campagne, et reconnaître le vainqueur à l’issue des primaires citoyennes.

Quatre membres du Parti Socialiste se sont portés candidats : Manuel Valls, premier ministre sortant ; Vincent Peillon, ancien ministre de l’éducation nationale ; Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’économie ; Benoît Hamon, ancien ministre de l’éducation nationale.

Les trois autres sont issus d’autres partis de l’alliance : Sylvia Pinel, présidente du Parti radical de gauche, ancienne ministre ; François de Rugy, député de Loire-Atlantique, président des Ecologistes ; Jean-Luc Bennahmias, ancien député européen, président du Front démocrate.

Durant les débats ont été abordés des thèmes courants comme l’écologie et l’économie, mais également des points plus spécifiques comme l’élection de Donald Trump ou la place de la France dans l’Union européenne suite au Brexit.

A l’issue du premier tour, les électeurs ont pu exprimer leur volonté en retenant les deux socialistes Benoît Hamon et Manuel Valls qui ont débattu à nouveau le 25 janvier en vue de l’élection d’un candidat unique en liste pour la présidentielle.

 

Garance Ameline et Julie Nugue

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article